Financement

Reste à vivre pour un crédit : la méthode de calcul

Pour contracter un crédit immobilier, l’emprunteur doit remplir certains critères et fournir ses pièces d’identification à sa banque. Parmi ces critères, il existe le reste à vivre qui représente la somme mensuelle restante pour vivre. Comment le calcul-t-on ?

Comment calculer le reste à vivre ?

Le calcul du reste à vivre dépend de deux données essentielles. Il s’agit du salaire de l’emprunteur et de son taux d’endettement ou capacité d’emprunt. De manière simple, le reste à vivre représente la somme mensuelle qu’il reste à l’emprunteur après que la banque ait prélevé un pourcentage sur son salaire. Le calcul du reste à vivre est donc la soustraction entre le salaire de l’emprunteur et la somme que la banque prélève chaque mois pour le remboursement du crédit immobilier.

A lire en complément : Comment acheter des SCPI à crédit (et à qui emprunter) ?

De manière générale, le taux d’endettement n’excède pas le tiers du salaire soit 35% des revenus qui est le taux maximal. Pour calculer ladite capacité d’emprunt, l’emprunteur détermine la valeur monétaire de 35% de son salaire. Pour cela, il multiplie ses revenus par 35 et divise le résultat de la multiplication par 100. La somme obtenue représente la somme prélevée chaque mois par la banque pour le remboursement du crédit. Dès que le montant mensuel à rembourser est connu, l’emprunteur peut calculer le reste à vivre. Le calcul du reste à vivre consiste à soustraire la somme mensuelle à rembourser du salaire de l’emprunteur.

Pourquoi calculer le reste à vivre ?

L’utilité première du calcul du reste à vivre est la demande d’un prêt ou d’un crédit immobilier. Car, c’est un critère essentiel sur la base duquel la banque décide de l’éligibilité de l’emprunteur pour un crédit. Le calcul du reste à vivre permet également d’évaluer les dépenses mensuelles d’un individu ou d’un ménage et de connaître la marge de salaire restante pour réaliser d’éventuels projets.

A découvrir également : Quelle banque propose actuellement le meilleur taux pour un crédit auto ?

Il est important de préciser que le reste à vivre doit être suffisant pour couvrir les besoins mensuels de l’emprunteur. A savoir : la nourriture, le déplacement, les factures, les pensions, les frais de soins et toutes les charges mensuelles. Un emprunteur n’est éligible pour un prêt que lorsqu’il lui reste de la marge après avoir couvert ses besoins mensuels. De plus, la capacité d’emprunt est calculée de manière à être proportionnelle au salaire et aux charges de l’emprunteur. Ainsi, il continue à vivre aisément tout en remboursant progressivement son crédit immobilier.

Le calcul du reste à vivre est donc important pour évaluer la faisabilité d’un projet. Il dépend essentiellement du salaire, des charges mensuelles et du nombre de tête que compte le ménage de l’emprunteur.