Comprendre le fonctionnement du crédit

person using white tablet computer on table

Si vous venez d’atteindre l’âge de majorité et que vous souhaitez effectuer un emprunt, il est important de maitriser la notion du crédit. De même, vous devez comprendre son implication afin d’éviter les situations déplorables. Plus de détails ci-dessous.

Principe du crédit

Que ce soit pour un ami ou pour l’une de vos progénitures qui vous réclame une somme pour un achat, deux possibilités s’offrent à cette personne. Vous pouvez soit lui emprunter l’argent qu’il devra vous rembourser plus tard. Ou soit, le nécessiteux devra économiser sur son revenu afin de réunir le montant nécessaire pour son achat. Dans le premier cas, vous parlerez d’un crédit tandis que le second vous renvoi à l’épargne. Bien que le crédit favorise l’achat immédiat des produits, il n’est pas gratuit.

A découvrir également : Comment obtenir facilement un crédit renouvelable adapté à vos besoins

En effet, il vous faudra fournir un effort d’épargne vous permettant de solder votre emprunt. Vous devrez également y ajouter le taux d’intérêt qui peut augmenter en fonction des clauses du contrat de crédit. Dans l’un ou l’autre des cas, le crédit vous revient toujours plus couteux que l’épargne. Pour cela, il est recommandé d’investir le crédit dans des dépenses importantes telles que l’immobilier ou les études. Vous pouvez aussi vous en servir en cas de manque de trésorerie ou pour éviter un incident sur un compte (dépassement de découvert).

Mécanisme du crédit de consommation

Le crédit de consommation permet de bénéficier d’un apport financier immédiat de la part des banques. Il peut être soldé en plusieurs tranches ou mensualités et avec intérêts. Chez certains débiteurs, le montant de votre emprunt varie entre 3000-40 000€. Bien qu’il soit généralement lié à l’investissement des biens immobiliers, ce prêt ne requiert pas nécessairement de pièces justificatives.

Lire également : Optimiser les lignes de crédit pour financer efficacement votre entreprise

Taux annuel effectif global

En souscrivant à un crédit de consommation, le créancier s’engage à payer de façon mensuelle, l’intégralité du montant dû avant la date d’échéance. A cette somme s’ajoutent des intérêts desquels il devra également s’acquitter. Ce taux (TEAG) est souvent mentionné au côté de divers frais et commissions dans votre contrat d’emprunt et vous permet d’établir le comparatif de plusieurs crédits. Il suffit de vous servir du système de simulation du crédit conso.

Remboursement

Lors du paiement, vous avez la possibilité de réguler les rétributions d’un prêt de consommation suite à la première échéance. Ainsi, vous pourrez accélérer le remboursement puis réduire le délai. Il en est de même pour le coût total de l’emprunt. Cependant, pour y arriver, il faut ralentir le paiement du crédit tout en préservant votre pouvoir d’achat. Vous devez également exposer plus de virement dans le délai imparti.

En tant qu’emprunteur, vous pouvez à n’importe quel moment procéder à un remboursement anticipé de votre prêt conso total ou partiel. Toutefois, il peut arriver que la compagnie d’assurance instaure un tarif minimal en dessous duquel le paiement anticipé ne peut être accepté. La loi autorise cette clause lorsque la somme empruntée est inférieure ou égale à trois mensualités.

Report

En cas de difficulté liée à une trésorerie passagère, le débiteur peut interrompre le remboursement du crédit de consommation ou reporter les échéances. S’agissant d’un report partiel, il devra solder les intérêts et assurances hors capital pendant plusieurs mois. En revanche, le report total revient à suspendre la totalité des transactions. Dans l’un ou l’autre des cas, le montant du crédit conso est surenchéri dans des proportions différentes. Il faut retenir que les reports influent directement sur le prêt en fonction du modèle du financement participatif.

Les différents types de crédits existants

Il existe plusieurs types de crédits. Parmi eux, le prêt personnel qui est un crédit à la consommation accordé sans obligation d’affectation particulière. Ce type de prêt peut être utilisé pour financer des biens de consommation tels que les voitures ou les appareils électroménagers. Le taux d’intérêt appliqué varie en fonction du montant emprunté et de la durée du remboursement.

Le prêt immobilier quant à lui permet aux ménages d’acquérir leur résidence principale ou secondaire. Il s’agit souvent du plus gros investissement réalisé par les particuliers et il nécessite une préparation minutieuse avant toute souscription. Les banques sont vigilantes sur l’évaluation précise des revenus et charges de l’emprunteur afin d’accorder ce type de crédit.

Pour ceux qui souhaitent acquérir un bien mobilier spécifique tel qu’une voiture ou un équipement professionnel, le crédit affecté est recommandé car il offre une sécurité accrue grâce à l’obligation contractuelle liée à son utilisation spécifique.

Les organismes financiers proposent aussi des offres combinées comme le regroupement de crédits destiné à réunir plusieurs emprunts en cours en un seul prêt avec une seule mensualité inférieure au total actuel des remboursements.

Il existe aussi le microcrédit social qui a été créé dans le but d’aider les personnes fragilisées économiquement ainsi que celles ayant besoin d’un petit coup de pouce financier pour la création ou la reprise d’une entreprise, par exemple.

Il est primordial de bien analyser sa situation financière et de comparer les offres des différents organismes avant de souscrire un crédit afin d’éviter toute mauvaise surprise.

Comment éviter le surendettement grâce à une bonne gestion de crédit

Le crédit peut être une solution efficace pour financer un projet ou réaliser un achat important, mais il est impératif de savoir gérer ses finances pour éviter le surendettement. Voici quelques conseils pour une bonne gestion de crédit.

Tout d’abord, avant de souscrire un crédit, il est nécessaire d’évaluer sa capacité financière et ses besoins réels. Il ne faut pas se laisser tenter par des offres alléchantes si le remboursement devient impossible à supporter au fil du temps.

Par la suite, vous devez bien comparer les différentes offres de crédits proposées sur le marché. Les taux d’intérêts peuvent varier en fonction des organismes ; pour cette raison, faire jouer la concurrence permet souvent d’obtenir les meilleurs taux et conditions adaptées à chaque situation. Vous pouvez utiliser des outils pratiques tels qu’un comparateur en ligne afin de faciliter cette étape.

Une fois le contrat signé, vous devez être responsable quant au remboursement. La clé : ne pas emprunter plus que ce qui peut être remboursé mensuellement sans mettre son budget en péril. Vous devez donc établir un budget précis incluant toutes les dépenses fixes mensuelles (loyer, factures…) avec comme résidu la somme maximale pouvant être consacrée aux échéances mensuelles de crédits.

En cas de difficulté à rembourser, il est impératif de contacter rapidement l’organisme financier afin d’envisager une renégociation des modalités financières. Dans la mesure où le crédit deviendrait trop difficile à rembourser, il faut savoir que la loi prévoit divers dispositifs permettant de faire face au surendettement tels qu’un regroupement de crédits ou un plan conventionnel pour apurer les dettes.

Souscrire un crédit nécessite une gestion rigoureuse et responsable. Une bonne évaluation de ses moyens financiers et des besoins réels ainsi qu’une comparaison des offres disponibles sur le marché sont essentielles avant toute signature du contrat. Respecter son budget mensuel et ne pas hésiter à solliciter les organismes si besoin en cas de difficultés dans le paiement d’une échéance est primordial pour éviter tout risque lié au surendettement.