L’assurance au tiers : ce qu’il faut savoir

Si vous avez une auto, vous avez sûrement dû entendre parler de l’assurance au tiers encore appelé assurance auto obligatoire. Toutefois, il y existe une nuance entre entendre parler et savoir ce que c’est qu’une assurance au tiers. Voici pour vous le nécessaire à savoir et même au-delà du nécessaire sur cette assurance auto obligatoire.

Définition de l’assurance au tiers

Comme son nom l’indique, l’assurance au tiers est une assurance qui ne couvre que les dommages qu’un conducteur peut causer aux “tiers”. Qu’il s’agisse d’une voiture, d’un 2, 3 roues ou encore d’une tondeuse autoportée, le propriétaire d’un véhicule terrestre à moteur est dans l’obligation de l’assurer avant de le faire circuler. C’est ce que stipule l’article L211-1 du code des assurances concernant l’assurance au tiers.

A voir aussi : Groupama assurance étudiant : les avantages d'une bonne couverture

Ainsi, le fait de circuler à bord d’un véhicule non assuré est un délit puni par une amande allant jusqu’à 3 750 euros. D’autres sanctions complémentaires pourraient également être appliquée. Toutefois, si le véhicule est volé ou retrouvé endommagé, les dommages subis seront pris en charge par l’assurance.

Attention, si le conducteur utilise un véhicule n’ayant pas de permis lors d’un accident, l’assurance ne couvrira pas l’indemnisation des tiers. Cela surtout si le permis de conduire lui avait été retiré préalablement suite à une mauvaise conduite.

A lire en complément : Groupama : conseils pour une résiliation d'assurance auto sans problème

Quand faut-il s’assurer au tiers ?

Il existe 3 principaux types de garanties automobiles : l’assurance tous risques, l’assurance au tiers et au tiers plus. De ce fait, de façon générale, on estime que :

Un véhicule récent ou neuf doit être obligatoirement assuré en tout risque. Notamment parce que cette formule permet de couvrir tous les dommages pour lui être infligé. Cela est valable si le conducteur est responsable ou pas.

Un véhicule âgé de 3 à 8 ans est assurable au tiers étendu puisque sa valeur argus peut le justifier. Certaines garanties comme la protection contre le vol en zone rurale ou en ville, le bris de glace, sont très utiles.

Au-delà de 8 ans, recourir à une assurance au tiers peut suffire si on circule dans une zone rurale peu accidentogène. Toutefois, il faudrait prendre en compte l’état du véhicule, l’usage que l’on en a et son âge avant arbitrer entre tiers et tiers plus.

Bon à savoir : les jeunes conducteurs devant s’acquitter annuellement de cotisations plus élevées que celles d’un conducteur chevronné ont tendance à s’assurer au tiers. Ils le font surtout dans l’optique de réduire les frais. C’est paradoxal si on considère le fait que leur inexpérience les expose davantage que les autres à un sinistre.

Prix de l’assurance au tiers

L’assurance au tiers permet de réparer les dommages causés à autrui par un véhicule lors d’un quelconque accident. Cela qu’il s’agisse de dommages matériels ou corporels. Cependant, il ne couvre pas ceux subis pas le conducteur lorsque celui-ci est responsable du sinistre. Toutefois, bien qu’incomplète, l’assurance au tiers est la solution la moins onéreuse.

Les garanties et la tarification d’une assurance auto varient en fonction de nombreux critères. Ainsi, avant d’assurer, il est indispensable de faire jouer la concurrence entre les assureurs en comparant les offres.

Les limites de l’assurance au tiers

Bien que l’assurance au tiers soit la solution la moins chère, elle présente certainement des limites. Effectivement, cette formule d’assurance est considérée comme le minimum légal requis pour circuler sur les routes françaises. Elle ne prend donc pas en compte les dommages causés aux véhicules impliqués et surtout aux personnes qui se trouvent à bord du véhicule de l’assuré.

En cas d’accident ou de sinistre, les conséquences peuvent être désastreuses sur le plan financier pour une personne assurée uniquement avec une assurance au tiers. Les frais liés à un accident peuvent rapidement atteindre des montants très élevés : frais médicaux, réparations du véhicule endommagé, indemnités en cas de blessures ou d’autres préjudices subis par les passagers.

Pensez à bien peser le pour et le contre avant de choisir cette option d’assurance auto afin d’éviter tout risque financier important lié à un accident routier. Il peut être judicieux de souscrire une assurance tous risques qui offrira une protection complète tant que vous êtes responsable ou non responsable dans un accident automobile.

Il faut savoir qu’une telle couverture coûte généralement plus cher qu’une simple assurance au tiers car elle offre beaucoup plus larges garanties.

Comment comparer les offres d’assurance au tiers

Pour souscrire une assurance au tiers, vous devez bien comparer les différentes offres proposées par les assureurs. Voici quelques éléments à considérer lors de votre recherche :

• Le prix : c’est l’un des principaux critères dans le choix d’une assurance auto. Les tarifs peuvent varier en fonction du type de véhicule, du profil du conducteur et de la compagnie d’assurance.

La franchise : il s’agit du montant que vous devez payer en cas de sinistre avant que l’assureur ne prenne en charge les frais restants. Plus la franchise est élevée, plus la prime sera faible.

Les garanties supplémentaires : certainement très pratiques pour un meilleur niveau de protection, il peut être intéressant d’avoir recours aux options supplémentaires comme notamment l’incendie ou encore le vol.

Vous devez demander plusieurs devis auprès des différents assureurs pour trouver celui qui correspondra le mieux à vos attentes tout en respectant votre budget mensuel dédié à cette dépense.