Qui a droit à la retraite complémentaire ?

Le travail est une activité que vous exercez en contrepartie d’une rémunération en numéraire. Grâce à cette rémunération, vous subvenez à vos besoins et à ceux de votre famille. Cependant, vous devez épargner afin de vous assurer une retraite paisible. À cet effet la loi vous oblige à cotiser pour une retraite complémentaire.

Les différents types de protection sociale en France

En matière de retraite, plusieurs types de retraites coexistent. Il s’agit :

Lire également : Comment faire une demande de relevé de carrière ?

  • de la retraite de base,
  • ensuite de la retraite complémentaire,
  • aussi de la retraite supplémentaire

Et enfin, de la retraite additionnelle relative à la fonction publique

Qu’est-ce qu’une retraite complémentaire ?

Une retraite complémentaire est un complément perçu en plus de la retraite de base de l’assurance vieillesse. Si vous cotisez pour votre retraite de base, vous devez en faire autant pour la retraite complémentaire peu importe votre catégorie professionnelle. Le régime en points et le principe de la répartition sont appliqués pour la détermination de la retraite complémentaire.

A voir aussi : Les meilleurs placements financiers pour les seniors

Les raisons de l’épargne retraite complémentaire

Si vous cotisez uniquement pour l’assurance vieillesse, arrivé à l’âge de la retraite, vous bénéficierez d’une retraite de base. Son montant équivaut au maximum à la moitié des meilleurs salaires acquis lors de votre vie active. Aussi, le montant de la retraite complémentaire peut surpasser celui de la retraite de base. Ainsi, optez pour une retraite complémentaire ne vous sera que bénéfique.

Le système par points

Dans ce système, l’assureur acquiert des points obtenus en fonction des cotisations vieillesses prélevées sur son revenu. La valeur de ce point est réévaluée chaque année. Dans ce cas, la valeur à considérer pour l’assuré est celle de l’année de son départ à la retraite.

Les bénéficiaires d’une retraite complémentaire

Toutes les catégories socio-professionnelles sont concernées par cette épargne. Il s’agit des :

  • Salariés du privé et des salariés agricoles
  • Agents non titulaires de l’État et des collectivités publiques
  • Exploitants agricoles non salariés
  • Artisans, commerçants et indépendants
  • Professions libérales
  • Fonctionnaires de l’État (civils et militaires)
  • Les fonctionnaires : Agents de la fonction publique territoriale et hospitalière
  • Fonctionnaires : Ouvriers de l’État
  • Membres des cultes
  • Artistes, auteurs d’œuvres originales
  • Salariés relavant d’entreprise ou de professions à statut particulier

Notons que les retraites complémentaires sont versées par la caisse dont l’assuré dépend. Ainsi, toute personne qui y a cotisé et qui a atteint l’âge légal de la retraite peut prétendre y avoir droit.

Par ailleurs, en cas de décès de l’assuré, une partie de cette retraite est versée à ses ayants-droits. Il peut s’agir d’une ou de plusieurs bénéficiaires sous réserve de certaines conditions.