Quelques types d’épargne à connaître absolument

Quelques types d’épargne à connaître absolument

L’épargne fait partie des voies qu’il est possible d’emprunter pour atteindre des objectifs donnés. En fonction des revenus et des objectifs motivant une telle opération, il est possible d’opter pour un modèle d’épargne ou un autre. Il existe par conséquent, de nombreux types d’épargne. Découvrez-en quelques-uns sans plus tarder. 

L’épargne liquide 

L’épargne liquide est un type conventionnel d’épargne. Il est encore appelé épargne de précaution. Il consiste à mettre de côté, une certaine partie de ses revenus dans le but de l’utiliser en cas d’extrême urgence ou d’imprévus. Cette petite réserve est donc allouée aux dépenses exceptionnelles qui peuvent inclure des pannes d’accessoires ou encore, des moments difficiles comme la perte d’emploi ou la maladie.

Lire également : Comment financer un projet numérique ?

L’épargne de projet 

A la différence de l’épargne liquide, l’épargne de projet n’est pas allouée à des imprévus. Il s’agit plutôt de prévisions destinées à la mise en œuvre d’une idée. Selon le pays, il peut aussi s’agir de la mise en place d’un apport destiné à l’acquisition d’un bien donné. A ce niveau, le projet peut bien être la mise en place d’une entreprise, l’acquisition d’une voiture, ou le paiement de frais d’études sur une durée donnée. 

L’épargne pour la retraite 

L’épargne pour la retraite est destinée à couvrir les besoins de l’épargnant dans sa période d’inactivité. Pour certaines personnes, il s’agit d’un simple complément. Mais pour d’autres, ce type d’épargne revient à constituer un véritable réservoir. A cet effet, ce type d’épargne est plus colossal lorsqu’il est mis en place très tôt. Pour le réaliser, il suffit de faire une souscription adaptée auprès de votre banque. Elle fera ainsi des prélèvements selon les termes définis. 

Lire également : Les meilleures stratégies pour économiser au quotidien

L’épargne logement

L’épargne logement est un placement financier qui permet de se constituer une épargne pour financer l’achat d’un bien immobilier. Il existe deux types d’épargne logement : le plan épargne logement, aussi connu sous le sigle PEL, et le compte épargne logement ou CEL.

Le PEL permet à son détenteur de bénéficier d’une prime gouvernementale lorsqu’il arrive à maturité. Le taux du prêt accordé dépend des conditions fixées par la banque. Quant au CEL, il offre un intérêt préférentiel sur les sommes placées ainsi qu’un prêt immobilier à taux avantageux pour ses clients.

Ces deux solutions présentent quelques limites concernant leur utilisation effective dans l’investissement immobilier. Effectivement, ils ne peuvent être utilisés que pour financer l’acquisition et les frais afférents à la première résidence principale de l’épargnant.

Mais en optant pour ce type d’épargne, vous pouvez profiter d’un crédit conséquent auprès de votre banque si vous cherchez à acquérir une maison ou un appartement. Les rendements sont relativement attractifs comparativement aux autres placements financiers proposés par les établissements bancaires.

L’épargne écologique

L’écologie est un sujet qui préoccupe de plus en plus les épargnants. Ils souhaitent investir leur argent dans des solutions respectueuses de l’environnement et socialement responsables. Pour répondre à cette demande, différentes formules d’épargne écologique ont été mises en place.

Les fonds ISR ou Investissement Socialement Responsable sont une solution pour les personnes sensibles aux questions environnementales et sociales. Ces fonds investissent dans des sociétés ayant adopté une politique RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). Les entreprises soutenues par ce type d’investissement s’engagent ainsi à minimiser leur impact sur l’environnement et à privilégier la qualité du travail proposé aux employés.

Le Green bond, appelé aussi obligation verte, est une émission obligataire destinée au financement exclusif de projets respectueux de l’environnement tels que le développement durable ou les énergies renouvelables. Cette forme d’épargne permet donc à son détenteur d’allier rentabilité financière et engagement citoyen pour protéger notre planète.

Il existe aussi les livrets bancaires écologiques comme le Livret Développement Durable (LDD) ou encore le Livret Avenir Ecologique qui offrent un taux avantageux tout en encourageant les clients à opter pour un comportement responsable vis-à-vis de la nature.

Pensez à bien rappeler que ces types d’épargne ne sont pas exempts de risques financiers inhérents aux placements boursiers. Ils permettent à l’investisseur de se positionner sur un secteur en pleine expansion et donc potentiellement rentable. Ces épargnes écologiques constituent une façon utile d’agir pour protéger la planète tout en faisant fructifier son capital financier.

L’épargne à long terme

L’épargne à long terme est une solution pour les épargnants cherchant à préparer leur avenir ou celui de leurs proches. Cette forme d’épargne permet ainsi de se constituer un capital sur le long terme et de bénéficier d’une rentabilité attractive.

Le Plan Épargne Retraite (PER) est l’un des dispositifs phares en matière d’épargne à long terme. Il s’adresse aux personnes souhaitant se constituer une retraite confortable tout en profitant d’avantages fiscaux intéressants. Le PER permet ainsi de déduire ses versements annuels de son revenu imposable, et ce jusqu’à un certain plafond fixé par la législation.

Les assurances-vie sont aussi très populaires auprès des épargnants qui cherchent à prévoir leur futur financier ou celui de leurs enfants. Ce type d’épargne consiste à verser régulièrement une somme sur un contrat signé avec une compagnie d’assurance-vie, afin de se constituer petit à petit un capital. Lorsque le contrat arrive à échéance, l’établissement garantit alors au souscripteur le montant accumulé pendant la durée du contrat.

Pour ceux qui ont des projets à long terme, la solution d’épargne peut être le Plan Épargne Logement (PEL). Ce dernier permet de se constituer un apport personnel pour l’achat d’une habitation ou des travaux de rénovation. Le PEL propose une rentabilité garantie sur une durée minimum de 4 ans et offre aussi des avantages fiscaux en cas d’utilisation du capital constitué.

Il faut préciser que l’épargne à long terme nécessite une certaine patience, vu qu’elle ne procure pas toujours rapidement des résultats probants. Il faut bien définir ses objectifs financiers et sa capacité à prendre les risques qui y sont inhérents.

L’épargne solidaire

L’épargne solidaire est une excellente option pour les investisseurs qui souhaitent allier leur épargne à des valeurs éthiques et sociales. Cette forme d’épargne consiste à financer des projets ou des entreprises ayant un impact positif sur la société en ciblant notamment les secteurs de l’environnement, du développement durable, de la solidarité internationale ou encore de l’insertion professionnelle.

Les fonds destinés à cette épargne sont distribués sous forme de prêts, d’investissements en capital ou parfois même sous forme de dons. Les rendements peuvent être plus faibles que ceux proposés par l’épargne classique, mais cela s’explique par le fait que les projets financés ont souvent besoin d’un accompagnement particulier.

L’intérêt principal réside dans le choix entre différents types d’entreprises ou d’associations que vous souhaitez soutenir. Vous pouvez donc décider seul(e) quelle cause vous voulez défendre avec votre capital, tout en bénéficiant potentiellement d’une réduction fiscale intéressante. L’autre avantage notable est qu’il s’agit souvent d’euros non spéculatifs, ce qui signifie qu’ils ne contribuent pas aux mouvements financiers extrêmement rapides qui peuvent avoir lieu sur les marchés boursiers traditionnels.

Il faut noter que certaines banques et organismes sont spécialisés dans ce type d’épargne solidaire et offrent une large gamme d’options pour répondre aux besoins spécifiques des clients. N’hésitez donc pas à vous renseigner auprès de votre banque pour en savoir plus sur les produits disponibles.