Quelle est la limite pour un virement bancaire ?

Les virements bancaires sont aujourd’hui une pratique courante dans le monde de la finance. Ils sont pratiques, simples et rapides à réaliser. Cependant, pour des raisons de sécurité bancaire et pour lutter contre les fraudes comme le blanchiment d’argent, les virements bancaires sont encadrés par des réglementations. Ces dernières imposent donc des plafonds ou limites aux virements bancaires. Découvrez quelle est la limite pour un virement bancaire.

Des limites variables pour les virements bancaires

Les limites imposées pour les virements bancaires sont variables. En effet, compte tenu des nombreuses banques existantes et des différents types d’opérations bancaires pouvant être effectuées, les réglementations peuvent être différentes. Les montants maximums de virement bancaire ou plafonds ne sont pas encadrés par la loi. La limite pour un virement bancaire est donc ajustée par la banque elle-même. Chaque établissement bancaire décide donc des limites pour les opérations bancaires qu’ils proposent.

A voir aussi : Filbanque : accédez à vos comptes en ligne facilement et en sécurité

Les banques définissent des limites pour les virements bancaires, en fonction du type d’offre et de la nature des virements. Il peut donc y avoir des limites différentes, entre un virement entrant et un virement sortant, un virement permanent et un virement ponctuel, un virement international et un virement SEPA et entre un virement immédiat et un virement différé.

Généralement, la limite pour un virement bancaire est mentionnée dans le contrat ou dans la convention de compte. En cas d’inquiétude, vous pouvez toujours contacter votre conseiller bancaire pour qu’il vous renseigne.

Lire également : Code de délivrance LCL : guide pour vos opérations bancaires

Les limites pour un virement de compte à compte

Lorsqu’il s’agit d’un virement de compte à compte, il n’y a généralement pas de limitation. En effet, faire un virement d’un de vos comptes courants vers un de vos comptes épargne par exemple n’est soumis à aucune limitation. Vous pouvez donc déplacer autant de fonds que vous le souhaitez entre vos comptes tant qu’ils sont enregistrés à votre nom et dans la même banque.

Les limites pour un virement SEPA

Les virements SEPA sont des virements communs à tous les pays européens. C’est un moyen de faire des paiements de façon harmonieuse entre deux comptes ouverts dans des banques de l’espace SEPA. De façon générale, il n’y a pas de limites fixées pour les virements SEPA pour certaines banques.

Par contre, lorsqu’il s’agit d’un virement SEPA instantané, il y a une limite identique connue, quelle que soit la banque. En effet, le montant légal maximum autorisé pour un virement SEPA instantané a été fixé à 15 000 euros en un seul virement. Ce type de virement SEPA est disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Il est traité dans des délais très courts et est disponible en quelques secondes.

Les limites pour un virement à l’international

Concernant les virements à l’internationale, les limitations pour certaines banques se présentent comme suit :

  • Pour la BNP, la limite pour un virement international est de 6000 euros par jour. Cette limite peut être plus élevée pour les clients détenteurs de la clé digitale.
  • Chez Hello Bank, les virements à l’internationale sont également limités à 6000 euros par jour.
  • La Société Générale a fixé sa limite de virement à 4000 euros.
  • Avec Le Crédit Agricole, la limite est de 3000 euros par virement.
  • La banque LCL a fixé sa limite de virement à 5000 euros par opération et par jour.
  • La Banque Postale impose une limite de 3000 euros par jour.
  • Chez Fortuneo, la limite est de 6000 euros par virement et de 10 000 euros par jour.
  • Boursorama Banque n’impose pas de montant maximum pour le virement bancaire.
  • Chez N26, la limite est de 50 000 euros par jour et par opération.

Les alternatives aux limites des virements bancaires

L’une des solutions aux limites de virements effectués par les banques classiques est l’adoption des virements d’une néobanque. Ce sont des transferts proposés par des plateformes de paiement en ligne. Le transfert s’effectue entre un partenaire tiers (la néobanque) qui ne pratique pas la politique tarifaire habituelle de la banque classique. Une fois que les fonds sont reçus par la néobanque, elle les envoie vers le compte du destinataire.

Les néobanques proposent des comptes multidevises. Ce qui permet de mettre les fonds sur une balance avec la devise aux choix. Les fonds peuvent donc être convertis par le client avant de les envoyer au bénéficiaire choisi. Les limites des paiements des néobanques sont également plus élevées que celles proposées par les banques classiques. Ces néobanques affichent des prix transparents avec une conversion au taux réel du marché. Une bonne opportunité vu les marges des banques classiques sur les taux de change. La plateforme de paiement en ligne Wise, est l’une de ces néobanques.

Avant d’ouvrir un compte dans une banque, il faut donc penser à vérifier toutes les informations relatives aux virements bancaires de l’établissement. En fonction de votre profil en tant que client, le montant maximum de virements bancaires autorisé pourrait s’avérer important dans votre choix de banque. Pour les personnes qui effectuent régulièrement des virements réguliers avec des montants élevés, il faut opter pour une banque où les limites de virements bancaires sont assez importantes.

Les solutions pour augmenter vos limites de virement bancaire

Si les limites imposées par votre banque ne suffisent pas, il existe des solutions pour augmenter les montants autorisés. La première est de contacter directement le service clientèle de votre banque et demander une augmentation de la limite de virement en fonction de vos besoins. Vous devrez fournir des justificatifs tels que des factures ou des contrats pour prouver que vous avez besoin d’effectuer régulièrement des virements importants.

Une autre solution est d’opter pour un compte premium proposé par certaines banques qui peuvent offrir plus de flexibilité avec leurs plafonds de paiement et de transfert. Ces comptes ont souvent des frais annuels élevés mais peuvent être avantageux si vous êtes un gros utilisateur du système bancaire.

S’il n’est pas possible d’augmenter vos limitations auprès de votre banque actuelle, il peut être judicieux d’envisager l’ouverture d’un compte dans une nouvelle institution financière. En effet, certaines offrent aujourd’hui le choix entre plusieurs forfaits adaptés aux profils clients différents.

Les risques liés à la dépasser les limites de virement autorisées

Dépasser les limites de virement autorisées peut entraîner des risques pour votre compte bancaire et vos transactions. Si vous essayez d’effectuer un transfert supérieur à la limite imposée par votre banque, il y a une forte probabilité que l’opération soit rejetée. Cela peut entraîner des frais supplémentaires, tels que des frais de non-exécution ou des pénalités financières.

En tentant de forcer un transfert qui dépasse vos limites, vous risquez aussi un blocage temporaire de votre compte. Effectivement, dans le cadre d’une enquête sur une activité suspecte ou frauduleuse, certaines banques peuvent être amenées à geler momentanément le fonctionnement du compte incriminé afin d’avoir le temps nécessaire pour examiner les opérations et déterminer s’il y a eu violation du contrat.

Un autre danger lié au dépassement de plafonds est la possibilité qu’un tiers malveillant prenne connaissance de l’opération et s’en serve à son profit. Par exemple, via une attaque informatique ciblée sur le réseau financier utilisé par votre banque, cet individu pourrait intercepter les données relatives aux échanges effectués sans être détecté.

Pensez à bien garder à l’esprit que tout incident concernant votre compte • tel qu’un chèque volé ou bien encore une tentative de piratage • est susceptible de mettre en danger toutes vos opérations futures. Pour cette raison, gardez votre carte bancaire, vos identifiants de connexion et vos autres moyens de paiement en lieu sûr.