Financement

Calculer son taux d’endettement : la formule

Le taux d’endettement renvoie à la somme qu’il est raisonnable qu’un foyer puisse destiner au remboursement de ses dettes tout en maintenant un mode de vie normale. D’une certaine façon, il représente la partie de ses revenus qui règle ses charges. Le taux d’endettement est l’un des facteurs primordiaux pris en compte par les organismes de financement pour octroyer un crédit. Découvrez plus de détails sur ce paramètre dans cet article.

Qu’est-ce que le taux d’endettement ?

Le taux d’endettement est le pourcentage représentant la part d’un salaire ou d’un budget destinée à rembourser les charges récurrentes. Ces dernières regroupent les mensualités liées au crédit à la consommation, au prêt immobilier, au loyer, à une pension alimentaire ou tout autre emprunt.

A lire en complément : Quelle banque propose actuellement le meilleur taux pour un crédit auto ?

De manière plus spécifique, il est lié à la capacité d’un foyer à pouvoir régler mensuellement ses dettes en fonction de l’ensemble de ses revenus. Il faut souligner que le taux d’endettement renvoie directement à la notion de capacité d’emprunt.

Quel en est la formule de calcul ?

taux d'endettement

A voir aussi : Comment calculer la capacité d'endettement ?

Le calcul du taux d’endettement s’effectue à travers une formule précise. Selon cette dernière, il représente la multiplication des charges d’un foyer par 100 sur le total des revenus de ce dernier. Le résultat de ce calcul est en pourcentage et représente la portion des charges par rapport au budget du foyer. De manière plus détaillée, la formule donne :

Taux d’endettement = (Charges / revenus) × 100 ; ou

Taux d’endettement = (charges × 100) / revenus

Exemple : le couple Dubois gagne 5 000 € nets comme revenus par mois et doit régler des charges mensuelles récurrentes de 1 250 €. Son taux d’endettements donnerait :

Taux d’endettement du couple : (1250/5000) × 100 = 25 %.

D’après le calcul, le taux d’endettement du couple Dubois est de 25 %.

Quel est le seuil maximal autorisé pour un tel taux ?

Il faut bien comprendre qu’il n’existe pas une loi ou une législation qui fixe un seuil de taux d’endettement à respecter pour les emprunteurs. Néanmoins, il existe des recommandations du Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) pour indiquer un seuil auquel il devient difficile de rembourser ses dettes. Pour l’instant, la recommandation est de 35 %, autrement dit le tiers des revenus du foyer.

Aussi, le fait qu’il s’agisse d’une simple recommandation ne signifie pas que n’importe quel individu a le choix de le dépasser. En effet, il faut savoir que les banques et organismes de prêt tiennent compte de ce paramètre lors de l’étude des dossiers.

Il est fréquent de voir des emprunts refusés en raison d’un taux d’endettement au-dessus de 35 %. Pour passer outre cet obstacle, l’emprunteur devra présenter un dossier cohérent avec plusieurs arguments solides.